Service Commun de la Formation Continue
1, rue du Professeur Laguesse
59000 - Lille
Tél. : +33 (0)3 20 62 15 59
Fax : +33 (0)3 20 96 26 13
Contact site SCFC
 

Contacts de la Formation Continue

Département de la Formation Continue
Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales

1, Place Déliot
CS 10629
59024 Lille Cedex

Lundi au Vendredi : 9h15/12h - 14h/16h

Responsable pédagogique : Francois FENAUX

Responsable administrative : Sandrine BANTEGNIE

Secrétariat : Pauline BAROIS

Tel : +33 (0)3 20 90 74 06
Fax : +33 (0)3 20 90 74 12

http://droit.univ-lille2.fr/formation-continue/


formation-continue-droittagada[at]univ-lille2tsointsoin.fr

 

Capacité en Droit

La capacité en Droit se prépare en deux ans. C'est une qualification juridique diplômante qui fournit une formation juridique pratique, en vue d'une insertion immédiate dans le monde du travail, mais qui offre également la possibilité d'accéder à l'enseignement supérieur ou d'acquérir une double compétence. Elle est autant un outil de promotion sociale que d'enrichissement personnel.
Elle donne les bases juridiques nécessaires pour entamer ou accélérer une carrière dans le domaine juridique, bancaire ou dans le domaine des assurances, de l'immobilier et des services contentieux des entreprises. Elle peut permettre, entre autres, d'exercer un secrétariat juridique et de passer certains concours de la fonction publique.
Les conditions d'admission en capacité en droit sont les suivantes :
- avoir 17 ans révolus ;
- aucune condition de diplôme.
La capacité en Droit peut se préparer en formation initiale ou dans le cadre de la formation continue.

Pour en savoir plus.

 

Diplômes Universitaires

DU Pratique du Contrat de Travail
DU Médiation et arbitrage des conflits de l'entreprise
DU Droit des Assurances
DU Propriété industrielle & nouvelles technologies
DU de Fiscalité & Comptabilité
DU Pratique Pénale et Criminologique
DU Droit des sociétés
DU Droit rural
DU Environnement juridique de la santé au travail
DU Pratique Contractuelle - Principaux contrats d'affaires
DU Religions et société démocratique
DU Techniques concurrentielles et stratégies procédurales des entreprises
DU Droit de l'Informatique et des Libertés

Pour en savoir plus.

 

Licence Droit Economie Gestion

• Licence Droit :
Parcours Droit panoptique
Parcours Systèmes juridiques de l'Union Européenne

• Licence Droit Ecole Supérieure de Journalisme

• Licence Administration Economique et Sociale :

• Licence Administration Economique et Sociale Ecole Supérieure de Journalisme

• Licence Science politique :

• Licence Science politique Ecole Supérieure de Journalisme

Pour en savoir plus.

 

Licence Professionnelle

Licence professionnelle Métiers du Notariat

Licence Professionnelle Métiers de la GRH : assistant

Licence Professionnelle Intervention Sociale : accompagnement de publics spécifiques

Licence professionnelle Management et Gestion des organisations

Pour en savoir plus.

 

Masters Droit

Le Master (M1 et M2) est le deuxième grade du cycle d'enseignement supérieur (4ème et 5ème années d'études). Il permet de s'orienter vers des études doctorales ou vers une activité professionnelle.
Le diplôme de Master est délivré au terme d'un parcours organisé en 4 semestres. Le diplôme intermédiaire de maîtrise est délivré sur demande en fin de M1.


Mention Droit privé


Mention Droit des Affaires


Mention Droit Social


Mention Droit public


Mention Droit de la Santé


Mention Droit du numérique


Mention Histoire du droit et des institutions


Mention Administration Economique et Sociale


Masters Science Politique

 

Diplôme Supérieur de Notariat

Après l'obtention du master professionnel droit mention droit notarial, l'étudiant est stagiaire pendant 2 ans et suit parallèlement un enseignement dispensé à la fois par un centre de formation professionnelle notariale et par une université ayant conclu une convention avec le Centre National de l'Enseignement Professionnel Notarial (CNEPN).
Il est à noter que pour devenir notaire il faut remplir les conditions définies par le décret 73-609 du 05 juillet 1973 relatif à la formation professionnelle dans le notariat modifié par l'Arrêté du 28 avril 2008 relatif au diplôme supérieur de notariat et aux conditions d'accès aux fonctions de notaire :

Nul ne peut être notaire s'il ne remplit les conditions suivantes :
a) Condition de nationalité : Etre français.
b) Conditions de diplôme : Etre titulaire :
- de la maîtrise en droit (ou d'un diplôme reconnu comme équivalent pour l'exercice de la profession de notaire) ;
- du diplôme d'aptitude aux fonctions de notaire et du certificat de fin de stage ou du diplôme supérieur du notariat.

Peuvent être exemptés de ces deux conditions, les titulaires du diplôme de 1er clerc répondant à certaines conditions d'ancienneté et ayant réussi à un examen de contrôle des connaissances.

Peuvent être exemptés de la seconde condition, certains professionnels du droit répondant à certaines conditions d'ancienneté et à l'issue d'un stage d'une durée minimum d'une année et le cas échéant ayant réussi à un examen de contrôle des connaissances.

c) Conditions relatives à la probité et à la moralité : Ne pas avoir été :
- l'auteur de faits ayant donné lieu à une condamnation pénale pour agissements contraires à l'honneur, à la probité ou aux bonnes mœurs ;
- l'auteur d'agissements de même nature ayant donné lieu à la mise en retraite d'office ou à une sanction disciplinaire ou administrative de destitution, radiation, révocation, retrait d'agrément ou d'autorisation ;
- frappé de faillite personnelle ou d'une autre sanction en application des dispositions législatives relatives au redressement et à la liquidation judiciaire des entreprises (titre VI de la loi n° 85-98 du 25 janvier 1985 & titre II de la loi n° 67-563 du 13 juillet 1967).


Pour en savoir plus.

 

Conditions d'accès au doctorat


Etre titulaire d'un master 2
L'article 14 de l'arrêté du 7 août 2006 dispose que "pour être inscrit en doctorat, le candidat doit être titulaire d'un diplôme national de Master 2 ou d'un autre diplôme conférant le grade de master, à l'issue d'un parcours de formation établissant son aptitude à la recherche".
Dans le cas d'un diplôme étranger hors Union européenne, la candidature en doctorat devra passer par le Conseil scientifique de l'établissement d'inscription qui se prononcera sur l'équivalence du diplôme étranger présenté pour demander l'admission en doctorat. Cette équivalence est demandée directement par l'école doctorale, lors du dépôt du dossier de candidature par le candidat.
Avoir obtenu au moins 13/20 au mémoire de recherche et 13/20 au M2
Les candidats au doctorat doivent avoir obtenu au moins 13/20 de moyenne au Master 2 et 13/20 au mémoire de recherche. Le mémoire présenté à l'appui de la candidature en doctorat doit être un véritable mémoire de recherche. Les rapports de stage ne sont pas considérés comme un travail de recherche. Les mémoires pourront être examinés par le Conseil scientifique et pédagogique de l'école doctorale avant de formuler un avis sur la candidature.

Avoir un directeur de thèse
Pour trouver un directeur de thèse, il est nécessaire :
de consulter les thèmes de recherches prioritaires des différents laboratoires d'accueil ;
de déterminer les spécialités de votre futur directeur à partir du fichier des thèses en cours à l'école doctorale
de contacter les professeurs et maîtres de conférences sélectionnés via leur adresse mail professionnelle (consulter l'Annuaire) en leur faisant parvenir un projet de recherche accompagné d'un CV.

Cotutelle
La cotutelle de thèse s'adresse aux doctorants désireux d'effectuer leur doctorat dans deux universités dont l'une est étrangère. Ce système permet au doctorant, français ou étranger, d'être titulaire du grade de docteur français et du grade de docteur à l'étranger. Concrètement, le doctorant est suivi par deux directeurs de thèse et effectue des séjours de recherche dans chacune des deux universités partenaires.


Pour en savoir plus.